[Test DS] Rooms : The Main Building

NTR_Rooms_PS_FRA_3D_medium.jpg

Les jeux de réflexions ne sont pas un genre en voie de disparition sur Nintendo DS, du professeur charlatan au professeur Layton, le pire noyant littéralement le meilleur dans les rayons de jeux vidéo. Alors forcement quand un petit nouveau développé par une équipe de développement décide de s’imposer dans un genre surreprésenté, interrogations est double. Rooms : The Main Building propose-t-il quelques choses de suffisamment originales pour être intéressant et si oui la qualité globale du titre va-t-il nous faire craquer ?

Un casse tête classique et originale

L’univers de Rooms est pour le moins étrange, vous recevez un mystérieux cadeau de (non) anniversaire qui à peine déballé va vous aspirer dans un monde ou le seul issu est de résoudre des casses. Ceux-ci reposent sur le principe ultra connu des puzzles à taquet. La particularité de celui-ci est que votre personnage se situe dans l’une des cases et qu’il devra tout faire pour atteindre la sortie du puzzle située sur une autre case. Pour ce faire, vous pourrez vous déplacer en allant sur une case adjacente ou en glissant la case sur un emplacement adjacent vide. Une fois ce concept de base maitrisé le jeu rajoute progressivement de nombreux accessoire qui complexifie la chose. Ainsi, les cases peuvent disposer de bordures sur certains de leur côté qui empêchent le passage à votre personnage par le côté en question. Mais le plus intéressant vient sans doute des différents objets à utiliser pour résoudre certains puzzles. À titre d’exemple, les cabines téléphoniques permettent à votre personnage de se téléporter d’un combiné à un autre ; les salles disposant d’armoire peuvent être intervertie d’un simple clic, les bouches d’incendie permettent de transférer l’eau contenue dans la case inférieure vers une autre case ou bien mettre le feu à une caisse de TNT à l’aide d’une bougie préalablement récupérée pour faire exploser une rambarde de bois bloquant l’accès. Tout ceci et plein d’autres choses encore contribuent au final à rendre les énigmes de Rooms très varié et attractif d’autant plus que chaque nouveauté est introduite par un niveau tutoriel.


 

Une réalisation et une difficulté digne d’un dessin d’enfant

Mais ce petit casse-tête souffre d’erreurs de jeunesse qui viennent casser le tableau idyllique qui se dessinait. D’une part, le niveau de difficulté du jeu est tout simplement ridicule. Sur la centaine de niveaux proposés, seule une vingtaine viendront réellement faire chauffer vos cellules grises. Et cela même quand il s’agit de finir les niveaux parfaitement, c’est-à-dire en mettant en place les pièces du puzzle aux bons endroits afin de reconstituer l’image. Une tache d’ailleurs par toujours évidente à cause du second défaut du jeu, la réalisation graphique. En effet, le jeu est tout simplement indigeste visuellement avec une multitude d’éléments qui viennent se superposer au point de rendre la chose difficilement lisible par moment tout en occultant presque totalement l’image déjà compressée de la pièce de puzzle. Tout cela laisserait même à penser que le jeu avait été développé pour les services de téléchargement en ligne des consoles avant d’être au dernier moment compressé pour la DS. Et je fous fais grâce de la répétitivité des décors qui vous laissent au final l’impression de jouer toujours au même jeu sombre et brumeux. Et ce n’est pas l’éditeur de puzzle qui viendrait faire remonter la côte du jeu. Car même si celui-ci met à votre disposition toutes les possibilités du jeu, l’absence totale d’un service en ligne (hormis l’échange local) pour télécharger et échanger les créations de la communauté rend celui-ci quasi inutile. Car on ne s’improvise pas level designer, d’autant plus dans un jeu de casse-tête.

 

CONCLUSION

Au final Rooms : The Main Building est un casse-tête original et varié qui aurait pû largement mérité le détour si seulement il n’avait pas été aussi facile et bénéficié d’une réalisation graphique aussi douteuse. Ce qui est d’autant plus d’hommages que l’éditeur de niveau mis à disposition et qui aurait ainsi pu être salvateur se révèle finalement inutile en l’absence d’une plateforme communautaire. À réserver aux néophytes du genre.

    Points positifs:

  • originale
  • explication pas à pas
  • éditeur de niveau
    Points négatifs:

  • trop simple
  • graphismes compressés et surchargés
  • pas de plateforme communautaire


  • Développeur : Handmade Game
  • Éditeur : Hudson Soft
  • Genre : casse tête
  • Joueurs : 1
  • Jeu en ligne : NON
  • Date de sortie : 4 juin 2010
  • Également disponible sur : -

push


Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte, et dépendent de l’avis seul du testeur. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux jeux différents. La note est à titre d’information pour un jeu donné, au moment du test; nous vous invitons à lire attentivement celui-ci dans son intégralité.



Fermer
Envoyez le par e-mail