[Test XBLA] Backlight : Tango Down

Il y a quelques mois je vous faisais découvrir dans une preview Blacklight Tango Down, un jeu de tir à la première personne orienté multijoueur et disponible sur PC et Xbox Live Arcade.

Après quelques heures à jouer en ligne je reviens vers vous pour tirer dans le vif du sujet si oui ou nom le titre de Ingnition Software mérite le détour.

Un FPS classique aussi bien dans ses modes de jeux que ses cartes

Blacklightlight Tango Down est un jeu de tir orienté multijoueur en ligne, inutile donc de s’y intéresser si vous ne disposez pas d’un compte Xbox Live Gold. Je passerai donc rapidement sur le mode solo, jouable également en coop avec des amis uniquement sur 4 cartes ; l’expérience ne présente pas en soi un grand intérêt.

Pour ce qui est de l’essentiel même du titre, c’est-à-dire le mode multijoueur, il se compose de 12 cartes. De tailles réduites et de topographie différentes, elles reflètent toutes un environnement urbain légèrement futuriste sans pour autant être très originales dans leur composition. D’ailleurs, une grande partie d’entre elles sont strictement symétriques afin de ne pas « désavantager une des 2 équipes ». Pour ce qui concerne les 7 modes de jeu, on retrouve les grands classiques tel que le Deathmach, Team Deathmatch, Capture The Flag, dernier homme en vie,dernière équipe en vie ou encore de la capture de zone. Mais qu’importe le mode de jeu choisi, le résultat sur le terrain donne à coup sûr des affrontements, ou plutôt des massacres quasi- instantanées. Et malgré cela les campeurs auront tout de même la vie belle dans les modes de jeu en équipe. En effet, dans cette configuration chacune des 2 équipes réapparait dans une base protégée par des mitrailleuses automatiques. Cependant, dès qu’une des deux équipes arrive à prendre l’avantage la base fortifiée se transforme rapidement en souricière. L’adversaire n’ayant plus qu’à lancer ses grenades dans la zone de réapparition et fusillées quiconque essayant de sortir.

 

Des originalités intéressantes mais inabouties

Pour les originalités il faut regarder du côté de l’équipement. Votre soldat dispose tout d’abord d’un système de visions amélioré qu’il peut activer pendant un court instant. Il vous permet de visualiser la position de tous les combattants et des caisses de réapprovisionnement même à travers les murs, mais vous vous retrouvez dans l’impossibilité de tirer. À cela se rajoute une arme principale que vous allez pouvoir créer de toute pièce parmi les 4 familles de bases (fusil a pompe, fusil snipper, fusil d’assaut). Malheureusement, les différentes parties d’armes se débloquent au fur et à mesure de votre montée en niveau et restent peu nombreuses. La seule partie disposant d’un imposant choix est celle du porte-bonheur que vous allez accrocher à votre arme qui influera également sur vos charactérisques.

La personnalisation du pistolet d’appoint est également de la partie, mais propose beaucoup moins d’options. Enfin pour compléter votre paquetage vous pourrez compter sur 2 grenades à choisir parmi un petit panel. À côté de la grenade conventionnelle, votre choix peut s’étendre sur des grenades technologiques qui viendront perturber la vue de votre adversaire par un sympathique effet de pixelisation ou d’un romantique Blue Screen Of Death.

À côté de cela, un détaille qui peut avoir son importance, la barre de vie ne s’auto régénère qu’à hauteur de 50% ce qui présente être un intelligent compromis entre l’ancien et le nouveau système de vie dans le monde du jeu vidéo.

 

Un jeu qui manque de joueur

Comme tout jeu basé sur un mode en ligne, le manque de joueur peu ruiner la réussite d’un jeu aussi bon soit-il. Et Blacklight : Tango Down souffre très fortement de ce mal. Alors qu’il est prévu pour accueillir des affrontements jusqu’à 16 joueurs on se retrouve bien souvent à attendre de réunir les 6 joueurs minimum requit pour que la partie se lance. Pourquoi n’avoir pas permis d’avoir des joueurs ordinateurs ? Et je ne vous parle pas de l’absence d’équilibrage durant les partis pour pallier aux nombreuses déconnexions. D’ailleurs, il n’est pas rare de finir une partie à 2 ou 3. Alors forcément dans cet océan de frustration on reste tout de même admiratif devant le système de « sauvetage » de la partie qui transfère l’hébergement à un autre joueur si l’host venait à se déconnecter en plein affrontement.

CONCLUSION

Au final, Blacklight : Tango Down est un jeu de tir à la première personne qui séduira sans doute les joueurs souhaitant investir dans un Counter Strike version low cost. Malheureusement le manque flagrant d’adversaire en ligne, l’absence de bot et l’oublie de l’équilibrage automatique risque de condamner très rapidement le titre à une mort certaine.

    Points positifs:

     

  • personnalisation des armes
  • graphismes
  • système de transfert de l’Host
  • et rien d’autre
    Points négatifs:

  • peu de joueur en ligne
  • pas d’IA
  • mode co-op
  • absence d’équilibrage
  • Développeur : Zombie Studios
  • Éditeur : Ignition
  • Genre : FPS
  • Joueurs : 1-16
  • Jeu en ligne : OUI
  • Date de sortie : 7 juillet 2010
  • Également disponible sur : PC - PS3

 


Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte, et dépendent de l’avis seul du testeur. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux jeux différents. La note est à titre d’information pour un jeu donné, au moment du test; nous vous invitons à lire attentivement celui-ci dans son intégralité.

 



Fermer
Envoyez le par e-mail